Logo Conférdération suisse
Protéger la faune et la flore

Environnement

Protéger la faune et la flore

Revitalisation de prairies et pâturages secs d'importance nationale

Parmi les premières actions entreprises par l’OFROU, des mesures de revalorisation et d’entretien ont été mises en oeuvre sur près d’un hectare de surfaces au niveau du Crêt-du-Locle-Ouest, dans le but de compenser la perte de 0.5 hectares de prairies maigres. Le débroussaillage des terrains en voie d’embuissonnement, la mise en place de structures en pierres ou de petits buissons, la réalisation de fauches tardives ainsi que la limitation des apports nutritifs et de la durée de la pâture permettront d’augmenter la biodiversité de ces milieux servant d’habitat à de nombreuses espèces floristiques et faunistiques menacées. Ces nouvelles surfaces seront entretenues par l’OFROU durant 20 ans, avant d’être remises au Service cantonal de la faune, des forêts et de la nature.

Mise en place d’une tour à hirondelles

Dans le cadre des travaux préparatoires, une tour à hirondelles a été mise en place le 26 mars 2021. L'installation de cette tour fait partie des mesures environnementales liées à la déconstruction des bâtiments au Col-des-Roches. En effet, ces bâtiments abritaient des nids d'hirondelles de fenêtres. Cette construction devrait permettre d’offrir des nichoirs de qualité à toute la population d’hirondelles concernée.

Cette tour en métal de trois tonnes et haute de six mètres peut accueillir 52 familles d’hirondelles chaque saison. Rappelons que les hirondelles de fenêtre se trouvent sur la liste des oiseaux utiles à l’agriculture et doivent être protégés en Suisse. Depuis 2010, elle figure dans la liste rouge des oiseaux nicheurs de Suisse en tant qu’espèce potentiellement menacée.

Comment ça marche? Trois fois par jour, les hirondelles sont appelées, via un émetteur sonore positionné en haut de la tour qui reproduit les cris des colonies, à venir rejoindre la tour sur laquelle des nids ont été installés. Un mécanisme de contrepoids, installé dans le mât, permet de redescendre la plateforme avec les nichoirs à l’aide d’une simple manivelle, ce qui facilite l’entretien annuel des nichoirs.

Revitalisation des ruisseaux du marais du Locle

La revitalisation du Bied, aujourd’hui canalisé, fait également partie des mesures environnementales du projet de contournement du Locle. La berge Nord du ruisseau sera conservée et le lit élargi vers le Sud, l’objectif étant de remodeler le cours d’eau afin de lui redonner son aspect naturel en créant des milieux aquatiques et riverains diversifiés. Les berges du Bied accueilleront une végétation typique des rives, composée de plantes paludéennes et de massifs arbustifs. Des structures favorables à la petite faune y seront également aménagées. Un cheminement prévu en rive Nord du Bied offrira un nouvel itinéraire de mobilité douce. Ces travaux débuteront en été 2022. 

Les ruisseaux de la Grecque et des Calame, affluents du Bied, seront également revitalisés dans le cadre de cette mesure. Le cours d’eau de La Grecque sera ainsi remis à ciel ouvert et rejoindra le Bied par un nouveau tracé en méandres se terminant en delta. La création de zones humides complètera les milieux naturels à aménager sur les rives. Le lit du ruisseau des Calame sera quant à lui déplacé vers l’Est et remodelé jusqu’à son embouchure dans le Bied.

En raison des installations de chantier situées dans les marais du Locle, la revitalisation des trois cours d’eau ne pourra être achevée qu’au terme des travaux liés aux infrastructures autoroutières.

Conservation des fritillaires pintades

Le projet de contournement du Locle a pour mission particulière de conserver la population de fritillaires pintades (Fritillaria meleagris) présente sur le site. Cette fleur rare, que l’on retrouve dans les prairies humides périodiquement inondées par le Doubs, est protégée en Suisse et classée « en danger d’extinction » selon la liste rouge des espèces menacées. Les relevés de végétation effectués au printemps 2020 et 2021 en ont dénombré plus de 3000 pieds dans les marais du Locle. Les surfaces d'installation de chantier entrant en contact direct avec certaines de ces populations, l'OFROU a pris des mesures afin de les préserver au maximum.

Quant aux populations mises en danger par le chantier, ces dernières ont fait l’objet d’un déplacement effectué en mai 2021 par quatre collaborateurs du jardin botanique de Porrentruy. À l’aide de bêches et de brouettes, une centaine de mottes de terres colonisées par des pieds de fritillaires a été prélevée dans les futures emprises du chantier et replantée directement dans les surfaces environnantes qui seront préservées. Les trous résultant du déplacement des individus ont finalement été comblés à l’aide des mottes de terre originaires des surfaces d’accueil.

Parallèlement à cette opération de déplacement des fritillaires, des récoltes de graines ont été organisées par le jardin botanique de Porrentruy en 2020 et 2021. Les fritillaires plantées en pépinière seront remises en terre dans les marais du Locle à la fin des travaux de contournement autoroutier.

Aménagements pour les batraciens

À l’Ouest du Bas-du-Reymond (La Chaux-de-fonds), un site d’importance nationale abrite différentes espèces d’amphibiens telles que le triton alpestre, le crapaud commun ou la grenouille rousse. Fortement impacté de par sa situation proche des infrastructures routières existantes (A20, routes cantonales et communales), l’OFROU prévoit de réaménager les lieux en réalisant diverses mesures de protection des batraciens et d’amélioration de leur habitat.

Des barrières à batraciens seront placées de part et d’autre de l’axe routier et des passages seront réalisés sous la route communale. Au niveau des plans d’eau, l’OFROU prévoit un nouvel étang au Sud des deux étangs existants. De plus, l’étang dit « naturel » sera revitalisé en remodelant ses berges en pente douce de manière à favoriser la colonisation par une végétation typique des rives. Une zone tampon est prévue au Sud du site afin de limiter les nuisances éventuelles liées à l’exploitation agricole et de permettre le développement de milieux aquatiques et terrestres à haute valeur écologique.

 

FAQ

Qu’en est-il de la revitalisation du Bied?

La revitalisation du Bied fait partie des mesures environnementales du projet de contournement du Locle. Son objectif: remodeler le cours d’eau afin de lui redonner son aspect naturel en créant des milieux aquatiques et riverains diversifiés. Actuellement, un recours suspensif a été posé et le tribunal administratif doit se prononcer avant de pouvoir mettre en place cette mesure. 

Pour en savoir plus sur les mesures environnementales: https://a20-contournementdulocle.ofrou.ch/fauneetflore

Quelles mesures sont prévues pour favoriser la mobilité douce?

La création des infrastructures du contournement du Locle représente une chance unique de repenser le réseau de dessertes des quartiers du Locle et des axes de transit. Des mesures pourraient être envisagées comme la création de voies réservées aux transports publics et aux vélos, des réaménagements de certaines places publiques, la réduction de la vitesse dans certains quartiers ou une nouvelle répartition et gestion des places de stationnement. L’ensemble des objectifs et des mesures doit être coordonné et fait partie du « plan directeur partiel des mobilités pour les projets de contournement des villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds ». 

Contact

Office fédéral des routes (OFROU)
Filiale d'Estavayer-le-Lac
Place de la Gare 7
CH-1470 Estavayer-le-Lac
Formulaire de contact

Newsletter

Informez-vous sur l'évolution du chantier en vous abonnant à notre newsletter.

Inscription

FAQ

Retrouvez ici différentes questions-réponses concernant les différents aspects du projet de contournement du Locle.

En savoir plus